Comment utiliser une ponceuse pour parquet ?

ponceuse parquet

Table des matières

Le ponçage d’un parquet est un travail long et fastidieux. Il nécessite la bonne utilisation d’une ponceuse spécifique pour le parquet, qui sera adaptée aux différentes surfaces à traiter. Pour apprendre à bien utiliser une ponceuse de parquet, voici quelques conseils et astuces.

Quels sont les avantages du ponçage d’un parquet ?

Le ponçage est une opération incontournable pour conserver l’esthétisme et la durabilité d’un parquet. En effet, il permet de supprimer les imperfections et les traces profondes et dures à enlever sans abîmer le bois. Il peut également être nécessaire pour modifier le type de finition (vernis, huile, etc.). Un ponçage régulier permet d’allonger la durée de vie du parquet.

Quel type de ponceuse choisir pour son parquet ?

Il existe différents types de ponceuses adaptés au ponçage des parquets :

  • La ponceuse orbital : elle possède un mouvement circulaire rapide et produit très peu de vibrations pour un travail agréable et précis.
  • La ponceuse excentrique : elle convient parfaitement au ponçage de grandes surfaces avec des abrasifs plus grossiers pour enlever rapidement les couches de finitions ou les tâches incrustées.
  • La ponceuse vibrante : elle est très maniable et émousse facilement le bois, ce qui en fait un outil très performant pour les finitions détaillées.

Chaque type de ponceuse requiert un grain d’abrasif spécifique afin d’obtenir les meilleurs résultats. Plus le grain est gros, plus la matière sera retirée rapidement. Ainsi, pour les grandes surfaces et les premiers ponçages, une ponceuse excentrique se munissant d’un grain 40 à 80 est recommandée. Pour les finitions et les ponçages minutieux, une ponceuse vibrante se munissant d’un grain 100 à 120 est plus adéquate.

Lire aussi :  Subvention pour la rénovation de toiture en 2022 : Quelles sont les aides auxquelles vous pouvez prétendre et en quoi elles peuvent vous être utiles ?

Quelles sont les différentes étapes du ponçage ?

Une fois le type de ponceuse et le type de grain déterminés, on peut commencer le ponçage proprement dit. Les étapes à suivre sont les suivantes :

  1. Nettoyer les sols à fond et bien aspirer afin d’enlever toute trace de saleté et de poussière.
  2. Appliquer une protection auditive et des lunettes pour se protéger contre les nuisances sonores et les projections.
  3. Commencer le ponçage avec un grain assez gros pour enlever les traces de vernis et autres matières incrustées.
  4. Poncer une petite partie du parquet à la fois.
  5. Passer un balai-brosse entre chaque passage pour retirer les copeaux.
  6. Réduire progressivement le grain jusqu’à obtenir une surface impeccable.
  7. Passer ensuite un coup de balai-brosse pour enlever les fines particules de bois.
  8. Vérifier le résultat et si besoin, approfondir le ponçage.

Ces étapes peuvent prendre du temps mais sont primordiales pour assurer la bonne qualité du travail. Il est aussi important de veiller à ne pas rester trop longtemps sur une zone donnée afin de ne pas abîmer le bois.

Que faire après le ponçage ?

Une fois le ponçage terminé, il est essentiel de passer un coup d’aspirateur puissant et d’appliquer une nouvelle finition pour protéger le parquet. On peut appliquer un vernis, une huile, un saturateur, etc. suivant le type de bois traité et les goûts recherchés. Différentes techniques peuvent être appliquées comme le cirage ou le vitrificateur pour encore plus de brillance et de protection.

En conclusion

Le ponçage d’un parquet peut paraître compliqué mais c’est une opération indispensable pour le maintien de sa qualité et de sa beauté. Pour cela, il est important de bien choisir la ponceuse et le grain d’abrasif adaptés. Suivre scrupuleusement les étapes du ponçage et nettoyer soigneusement après le travail sont aussi indispensables pour obtenir un résultat optimal. Une fois le ponçage terminé, il est possible d’appliquer un traitement de finition supplémentaire pour protéger le parquet et le rendre plus durable.

4.6/5 - (169 votes)