Isoler votre logement : Les différentes méthodes d’isolation

illustration des techniques d'isolation pour une maison, un appartement ou un bureau

Table des matières

L’isolation peut être réalisée dans différentes zones de votre maison. L’isolation est essentielle pour le confort thermique de votre maison, quel que soit l’endroit où elle se trouve.

Selon l’Agence pour la maîtrise de l’énergie, 30 % des pertes d’énergie dans une maison sont dues aux toits et aux combles qui ne sont pas correctement isolés. Les maisons mal isolées consomment beaucoup d’énergie. Entre 10 et 15% de la chaleur s’échappe par les fenêtres et 10% par les sols. Vous pouvez réduire vos factures de chauffage, diminuer les émissions de CO2 et augmenter la valeur de votre bien pour la revente en réalisant des travaux avec différentes techniques d’isolation.

Quel est le coût de l’isolation de votre maison ?

Ces travaux coûtent généralement 4 715 euros hors taxes. La fourchette moyenne se situe entre 3 772 et 5 658. Le coût de l’isolation d’une maison varie selon qu’il s’agit d’une isolation thermique par l’intérieur, d’une isolation thermique par l’extérieur ou d’une isolation thermique intégrée.

Les différentes techniques d’isolation : l’isolation thermique par l’intérieur

L’isolation thermique par l’intérieur (ITI), est une technique qui permet d’améliorer l’efficacité énergétique des murs, des toitures (isolation des combles perdus ou des combles habitables) et des sols. L’isolation est réalisée en plaçant des feuilles d’isolant sur la zone à isoler. La laine minérale est une option d’isolation économique et efficace. Il existe des isolants qui sont fabriqués à partir de laine végétale, comme la cellulose d’essuyage. Certains isolants sont dits “minces” car ils sont fabriqués à partir d’un film plastique aluminisé ou de plusieurs couches de feuilles d’aluminium.

L’isolation peut également se faire à l’aide d’une soufflerie pour isoler les combles perdus. Ce type d’isolation peut être financé par le programme “isolation des toits pour un euro” dans le cadre du pacte énergie solidarité. L’isolation doit alors utiliser de la laine soufflée.

L’isolation par l’intérieur est moins chère que l’isolation par l’extérieur. Les pièces rénovées ne seront pas accessibles aux habitants s’il s’agit d’une rénovation. Il faut prévoir un budget pour les éventuels détournements de canalisations d’eau ou de fils de gaz ou d’électricité, ainsi que pour les travaux de finition comme la peinture ou la pose de papier peint. L’isolation par l’intérieur réduit l’espace et peut entraîner des désagréments, par exemple lors de l’ouverture des fenêtres.

Les différentes techniques d’isolation : l’isolation thermique par l’extérieur

L’isolation thermique par l’extérieur (ITE) est disponible. Elle peut être utilisée pour isoler les toits, les combles et les murs. Il s’agit d’une solution coûteuse qui nécessite des travaux importants. L’isolation par l’extérieur peut également être utilisée pour réparer ou rénover votre façade. L’isolation thermique par l’extérieur a l’avantage d’enfermer le bâtiment. Elle permet de supprimer les ponts thermiques.

Pour poser l’isolation, vous pouvez soit coller, soit utiliser des profilés, soit coller et ancrer. Cette dernière méthode permet de masquer les éventuels défauts du support. Il existe de nombreuses options pour les matériaux d’isolation extérieure. La laine de verre et la laine de roche sont les matériaux les plus abordables. Les panneaux d’isolation sous vide (VIP) et le verre cellulaire sont les matériaux d’isolation extérieure les plus chers.

Les différentes techniques d’isolation : l’isolation thermique intégrée

L’isolation thermique intégrée est utilisée pour isoler les murs à différentes épaisseurs. Il n’est pas recommandé de l’utiliser lors d’une construction ou d’une rénovation lourde comme une extension ou une surélévation. L’isolation et la construction se font avec un seul matériau. Les blocs monomur en terre cuite, également appelés briques multi-alvéolaires, les blocs de béton cellulaire et les panneaux, sont les matériaux utilisés.

Cette méthode d’isolation permet de gagner du temps et de réduire les coûts de main-d’œuvre. Cette méthode deux en un est durable et réduit le risque de ponts thermiques. L’isolation intégrée est aussi durable que les murs porteurs. Le coefficient de résistance thermique de l’isolant est un facteur important dans le prix du mètre carré d’isolation. Vous devez choisir un matériau de mur avec un coefficient minimum de 4 m2.K/W si vous voulez que votre maison soit BBC (Batiment Basse Consomation). Si le label ACERMI est apposé sur le produit, il garantit ce coefficient. Cet organisme indépendant n’est pas responsable de la performance du produit.

Vous pouvez également envisager des méthodes naturelles pour isoler votre maison et la rendre plus économe en énergie lors d’un projet de construction. Un toit-terrasse avec des plantes peut être utilisé pour renforcer l’isolation thermique.

L’isolation de votre maison par l’extérieur ou par l’intérieur est possible dans le cadre de rénovations. Vous pouvez bénéficier d’aides (TVA réduite, isolation des combles pour un euro, crédit d’impôt, subventions et éco-prêt à taux zéro).